culot

culot [ kylo ] n. m.
• 1319 « fond, sac »; de cul
1Partie inférieure de certains objets. fond. Spécialt (1680) Partie inférieure d'une lampe d'église, d'un bénitier.
Fond métallique. Le culot de la cartouche contient la capsule. Culot d'obus, de bombe. Cour. Partie d'une lampe qui se fixe sur la douille. Culot à vis, à baïonnette. Autom. Culot de bougie.
2(1690) Ce qui s'amasse au fond d'un récipient. dépôt, résidu. Culot de centrifugation : partie la plus dense d'un liquide qui se dépose. Culot sanguin. Résidu métallique au fond d'un creuset.
Résidu qui se forme au fond d'une pipe ( 2. culotter).
(XXe) Géol. Culot volcanique : ancienne cheminée remplie de lave, que l'érosion a épargnée et qui forme un piton.
3Vieilli Élève qui est le dernier de sa classe; le dernier reçu à un concours.
4(1879) Fam. Assurance effrontée. aplomb, audace, effronterie, toupet. Quel culot ! Il ne manque pas de culot ! (cf. Ne pas manquer d'air). Il a un sacré culot. culotté. « Jamais nous n'aurions eu le “culot” de déranger nos aînés » (A. Gide). Y aller au culot. esbroufe.
⊗ CONTR. Haut. Sommet. Timidité, retenue.

culot nom masculin (de cul) Partie arrière métallique d'un étui de cartouche ou d'une douille, comprenant le logement de l'amorce, un bourrelet et une gorge. Petit chapeau cylindrique en carton mince placé sur la poudre dans les cartouches de chasse. Partie d'une lampe électrique servant à la fixer dans une douille et à la relier au circuit d'alimentation. Résidu solide qui s'amasse sur les parois du fourneau d'une pipe. Ornement sculpté d'où partent des volutes ou des rinceaux de feuillage ; petit cul-de-lampe. Dépôt formé au fond d'un récipient par les éléments contenus dans un liquide (urine, sang) après sédimentation ou centrifugation. Lingot de métal qui tombe et reste au fond du creuset après la fusion. Fond d'un trou de mine qui subsiste après l'explosion. ● culot (expressions) nom masculin (de cul) Culot de câble ou d'ancrage, pièce d'acier constituant l'extrémité d'un câble métallique, par laquelle ce câble est fixé ou prend appui sur une partie de l'ouvrage. Culot de glace, masse de glace relictuelle abandonnée par une langue glaciaire ou un inlandsis en cours de récession. Culot volcanique, forme de déchaussement à allure de piton escarpé, correspondant au dégagement, par érosion différentielle des terrains tendres encaissants, d'une masse de lave compacte solidifiée dans une cheminée volcanique. ● culot nom masculin (de culot) Familier. Aplomb excessif, effronterie, toupet ou hardiesse, audace : Avoir du culot.culot (synonymes) nom masculin (de culot) Familier. Aplomb excessif, effronterie, toupet ou hardiesse, audace
Synonymes :
- toupet (familier)
Contraires :
- réserve

culot
n. m.
rI./r
d1./d Partie inférieure de certains objets (partic. d'une lampe d'église, d'un bénitier).
d2./d ARCHI élément portant en surplomb en forme de cône ou de pyramide.
d3./d Extrémité, fond métallique. Culot d'une ampoule. Culot à vis, à baïonnette.
rII./r Dépôt qui se forme au fond d'un récipient.
d1./d Partie métallique restant au fond d'un creuset.
d2./d BIOL Partie inférieure des liquides organiques ou autres préparations soumises à la centrifugation.
d3./d Résidu amassé dans le fourneau d'une pipe.
rIII/r Fam. Audace excessive. Quel culot! Y aller au culot.

I.
⇒CULOT1, subst. masc.
A.— Ce qui constitue la partie inférieure ou la dernière partie de quelque chose.
1. [En parlant d'objets] Ce qui constitue le fond, la partie postérieure, généralement renflée, de quelque chose.
a) Partie inférieure d'un vase, d'une lampe. Ces vases grecs, (...) par leurs culots et une seule anse de côté ressemblent à nos pots à l'eau (A. BRONGNIART, Arts céram., 1844, p. 286). Le culot [de la lampe de sûreté] renferme la provision d'huile ou d'essence nécessaire pour la durée d'un poste (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 1036).
b) ARCHIT. ,,Ornement de sculpture donnant naissance à des volutes, des arabesques, des rinceaux, des feuilles d'acanthe, etc.`` (VOGÜÉ-NEUFVILLE 1971).
c) ARMURERIE, ARTILL. Fond métallique, muni d'un bourrelet, de la douille d'une cartouche, d'une balle ou d'un obus et contenant la capsule ou l'amorce de fulminate. Rouletabille fit jouer le barillet de revolver de Darzac, sauter le culot de la cartouche (LEROUX, Parfum, 1908, p. 110). Obus non éclatés qui, (...) sortent leur pointe ou présentent leurs culots ou leurs flancs (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 165).
d) ÉLECTR. Partie métallique d'une lampe électrique, recevant l'ampoule, et se fixant dans la douille de façon à relier la lampe au circuit d'alimentation. Culot à ailettes, à baïonnette, à vis (SIZ. 1968). Cellule-lampe (...) avec (...) prise de cathode par borne supérieure et culot à trois broches (Catal. instrum. lab. [Prolabo], 1932, p. 44).
Spéc., AUTOM. Partie inférieure d'une bougie :
1. Ces bougies sont de deux types : les bougies monopolaires et les bougies bipolaires. Seules les secondes sont très employées. Le filament est relié d'une part à la tige centrale, d'autre part à une douille. Celle-ci est isolée à la fois de la tige centrale et du culot qui se visse dans le moteur.
CHAPELAIN, Cours mod. de techn. automob., 1956, p. 279.
2. Au fig. [En parlant d'êtres animés]
a) Dernier-né d'une couvée ou d'une portée (d'apr. Ac. 1798-1932).
b) Familier
Dernier-né d'une famille. Moi, le dernier-né, le « culot », comme disent les paysans! (COPPÉE, Mon franc-parler I, 1894, p. 45).
Dernier (d'une classe, etc.), dernier reçu (à un concours). En mettant les choses au mieux, il [Bergaillot] arriverait dans les culots (MAGNANE, Bête à concours, 1941, p. 447).
B.— Ce qui reste au fond de quelque chose, résidu.
1. Résidu, formé par la combustion du tabac, qui s'amasse au fond d'une pipe. Le docteur tapotait le fourneau de sa pipe afin d'en expulser le culot (ARNOUX, Double chance, 1958, p. 48). Une sorte de voyou (...) se traînant sur les genoux pour ramasser, à la terrasse des cafés entre les jambes des consommateurs, des mégots de cigares et des culots de pipe (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 156).
P. méton. Partie de la pipe où se dépose ce résidu. Elle [la pipe] était toute blanche, du suçoir au culot (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 109).
P. métaph. Il se croit un penseur en remâchant les plus vieux culots d'idées (BLOY, Journal, 1906, p. 324) :
2. — Va lézard démodé! Faut passer, mon vieux type; il faut te voir t'éteindre et s'éteindre ta pipe... Passer, ta pipe et toi, parmi les vieux culots...
T. CORBIÈRE, Les Amours jaunes, 1873, p. 224.
2. Reste de vin. Synon. fond. Entre une demie Saint-Émilion et plusieurs autres culots de crus célèbres (HAMP, Marée, 1908, p. 73).
3. CHIM., MÉD., PHARM. Un culot de plomb (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 2, 1821, p. 582). Qu'était donc cette fraction légère surnageant un culot de grosses particules? (P. MORAND, Confins vie, 1955, p. 48).
Culot globulaire. ,,Amas d'hérythrocytes tassés au fond du récipient de conservation après centrifugation du plasma sanguin`` (Méd. Biol. t. 1 1970). Culot urinaire. ,,Résidu de la centrifugation des urines`` (Méd. Psychanal. 1971).
4. GÉOL. Forme isolée de caractère résiduel (d'apr. GEORGE 1970).
Culot volcanique. ,,Pointement de lave de forme massive à versants abrupts correspondant à une extrusion magmatique`` (d'apr. GEORGE 1970).
Culot de glace morte. ,,Volume important de glace abandonné par une langue glacière ou un inlandsis en cours de récession`` (d'apr. GEORGE 1970).
5. MÉTALL. ,,Partie métallique qui reste au fond d'un creuset après la fusion et qui s'est séparée des scories`` (Ac. 1835-1932).
Prononc. et Orth. :[kylo]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. Cf. culot2. Fréq. abs. littér. :17.
II.
⇒CULOT2, subst. masc.
Fam. Aplomb, audace excessifs, voisins de l'effronterie. Un fameux, fier culot; avoir du culot, tous les culots; se payer de culot. L'espèce d'entregent qu'il avait [un Parisien], son « bagout », « son culot » se transformèrent en une effronterie et en une familiarité vulgaire (LARBAUD, Jaune, 1927, p. 275) :
1. Nous convenons que « de notre temps » — c'est-à-dire : quand nous étions jeunes — jamais nous n'aurions eu le « culot » de déranger nos aînés pour leur faire lire de maladroits essais et solliciter d'eux des conseils, que du reste nous n'étions nullement disposés à suivre.
GIDE, Journal, 1938, p. 1313.
Au culot. Audacieusement, par intimidation. (Y) aller au culot. ,,Agir, ou parler, sans vergogne`` (ESNAULT, Notes compl. Poilu, 1956).
Rare [En bonne part] Il [l'instituteur] a essayé de m'influencer, (...) à cause de mon cran, de mon culot dans les métingues (ARNOUX, Pour solde, 1958, p. 86) :
2. — Je suis sûr que tu réussirais, dit Lambert avec chaleur. Tu as du culot, tu sais faire parler les gens, tu es débrouillarde, tu passerais partout.
BEAUVOIR, Les Mandarins, 1954, p. 164.
Prononc. et Orth. :[kylo]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1292 « partie basse, extrémité d'un objet » (Cart. de Fervaq., Richel. 1 11071, f° 23 v° ds GDF.); 1319 « partie la plus profonde d'une bourse, bourse » (Compte de Gieffroy de Fleury, Pièc. relat. à l'hist. de France, XIX, 62 ds GDF.); 1752 « base de l'étui d'un engin explosif » (Trév.); 2. 1562 « creuset à fondre les métaux » (Du Pinet, trad. de PLINE, XXXIII ds Delboulle d'apr. FEW t. 2, 2, p. 1516 a); 1638 « métal fondu » (SULLY, Mémoires, t. IV, p. 78 ds LITTRÉ); 1835 culot d'une pipe (Ac.); 3. 1606 « dernier-né » (NICOT); 1611 « le dernier reçu dans une compagnie » (COTGR.); 4. 1879 fam. « aplomb » (d'apr. ESN.). Dér. de cul; suff. -ot. Le sens 4 se rattache soit au sens 1 (celui qui a du culot ne perd pas facilement son équilibre, il est bien assuré sur ses bases, cf. aplomb), soit plus prob. à culot de pipe, le fait d'être aguerri, endurci ayant quelque analogie avec une pipe bien culottée; cf. culotter2. Fréq. abs. littér. :70. Bbg. Archit. 1972, p. 93. — DENY (J.). Culot ds le sens d'aplomb. Vie Lang. 1955, pp. 315-317. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 213. — MAT. Louis-Philippe 1951, p. 97. — QUEM. Fichier. — SAIN. Lang. par. 1920, p. 396.

culot [kylo] n. m.
ÉTYM. 1292, « fond »; de cul, et suff. dimin. -ot.
———
I
1 Techn. Partie inférieure. Fond. || Le culot d'une lampe à huile.(1680). Partie inférieure (d'une lampe d'église, d'un bénitier).
Archit. Ornement d'où partent des volutes, des rinceaux.
Techn., cour. (armement). Fond métallique d'une cartouche contenant la capsule. || Le culot d'un obus. || Un culot d'obus, de bombe.Base sur laquelle on appuie une fusée pour la charger.
Métall. Base sur laquelle repose un creuset.Autom. || Culot de bougie.Plus cour. Pièce d'une lampe servant à la fixer dans sa douille. || Culot à vis, culot à baïonnette.
2 (1690). Ce qui s'amasse au fond d'un récipient. Dépôt, résidu.(1636). Résidu métallique au fond d'un creuset. || Culot de centrifugation, la partie la plus dense.
tableau Vocabulaire de la chimie.
(XVIIIe). Résidu qui se forme au fond d'une pipe ( Culotter).Par métonymie. L'endroit de la pipe où se forme ce résidu.
Reste de vin.
(XXe). Géol. || Culot volcanique : ancienne cheminée remplie de lave, que l'érosion a épargnée (elle forme alors une cheminée dressée).Culot de glace morte : volume de glace abandonné par une langue glacière en cours de récession.
3 (1606). Fig., vieilli. a Dernier jeune (animal) éclos d'une couvée, né d'une portée.
b Dernier enfant d'une famille. Benjamin.
c Argot scol. Élève qui est le dernier de sa classe; le dernier reçu à un concours.
———
II (1879, par métaphore; cf. l'évolution du mot aplomb). Fam., cour. Assurance excessive, effrontée. Aplomb, assurance, audace, effronterie, toupet (fam.). || Avoir du culot. || Il a eu le culot de me demander encore de l'argent. || Quel culot ! || Il ne manque pas de culot; il a un sacré culot. — ☑ Loc. Faire qqch. au culot, avec assurance. || Y aller au culot.
1 Nous (Léautaud et Gide) convenons que « de notre temps »… jamais nous n'aurions eu le « culot » de déranger nos aînés pour leur faire lire de maladroits essais et solliciter d'eux des conseils (…)
Gide, Journal, 23 août 1938.
Il est compétent, mais il manque de culot. (fam.) Estomac.
1.1 (…) soit qu'ayant adopté pour expliquer sa conduite la thèse de l'indifférence, elle trouvât, une fois lancée sur la pente de son mauvais sentiment, qu'il y avait quelque originalité à l'éprouver, une perspicacité rare à avoir su le démêler, et un certain « culot » à le proclamer ainsi, Mme Verdurin tint à insister sur son manque de chagrin.
Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 239.
2 (…) le seul fait de penser beaucoup à une action avant d'avoir l'occasion de l'accomplir suffit déjà à vous paralyser… Pour qu'un intellectuel attrape du culot, il faut qu'il se décide à faire certaines actions sans y penser autrement que le premier couillon venu.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, IV, p. 66.
CONTR. Haut, sommet. — Couardise, timidité; retenue.
DÉR. (Du sens I) 2. Culotter. — (Du sens II) 2. Culotté.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • culot — culot …   Dictionnaire des rimes

  • culot — 1. (ku lo ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire) s. m. 1°   Terme enfantin. Petit cul. Si tu n es pas sage, je te donnerai sur ton culot. 2°   La partie la plus basse d une lampe d église.    La partie la plus basse d un bénitier de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • culot — CULÓT, culote, s.n. Piesă izolantă montată la partea inferioară a unui tub electronic, în care sunt prinse rigid picioruşele conectate ca electrozi. – Din fr. culot. Trimis de cata, 01.08.2004. Sursa: DEX 98  culót (electr.) s. n., pl. culóte… …   Dicționar Român

  • culot — CULOT. subst. masc. L oiseau le dernier éclos d une couvée. On donne aussi le nom de Culot au dernier né des autres animaux, et familièrement parmi les hommes au dernier né d une famille. f♛/b] On appelle encore figurément et familièrem. Le… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Culot — Porté notamment dans le Nord et dans la Marne, ainsi qu en Belgique, le nom a été interprété de plusieurs façons : M. T. Morlet propose un homme de petite taille, court sur pattes (cf. l ancien français culot = basset). Le dictionnaire des noms… …   Noms de famille

  • Culot — (franz., spr. külō, Diminutiv von cul), Nestküchlein, jüngstes Kind, das jüngste Mitglied; Blechnäpfchen im Boden der Expansionsgeschosse des Miniégewehrs …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Culot — (frz., spr. küloh), jüngstes Kind, Nestküchlein; in der Baukunst stengelartige Verzierung mit Laubwerk; der Treibspiegel in den Expansionsgeschossen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • culot — → culote, 2 …   Diccionario panhispánico de dudas

  • culot — Culot, m. acut. voyez Qulocul …   Thresor de la langue françoyse

  • Culot — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Culot », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Culot, base d une ampoule électrique servant à… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.